Le devoir de gagner les Présidentielles

Publié le par Etienne Mercier

Notre pays va mal après 5 années perdues par la droite, sur la scène internationale, nationale et locale. Les conséquences en sont désastreuses pour la très grande majorité de nos concitoyens dont le pouvoir d’achat est en berne, l’emploi de plus en plus précaire et dont les acquis sociaux sont remis en cause les uns après les autres.

Retraites, salaires, contrat de travail, sécurité sociale, culture, transports, Education (…), les coups portés sont rudes et parfois fatals !
Seule issue, l’élection de Ségolène ROYAL à la présidence de la République. Les socialistes l’ont choisie, après en avoir débattu démocratiquement ; elle est aujourd’hui notre chef de file, porteuse de tous nos espoirs.

 Elle peut, elle doit, en mai, faire gagner la gauche et débarrasser le pays de cette Droite ambiguë sur les valeurs républicaines, affairiste dans les Institutions et ultra-libérale en matière économique et sociale.  Ségolène ROYAL a les ressources pour battre la Droite avec laquelle nous devons marquer notre différence pour éviter la confusion qui s’installe aujourd’hui, notamment concernant le « centrisme » de François BAYROU.

 Ségolène ROYAL fait des propositions modernes et clairement marquées à Gauche. François BAYROU ne propose pas grand-chose et lorsqu’il agit, ses actes sont clairement de Droite.
Sur les Institutions, l’emploi, les finances publiques, les lois sécuritaires, le « système » et jusqu’à la ligne politique de son parti l’UDF, tout rappelle la Droite et les convergences de fond le disputent aux accords électoraux avec l’UMP, reconduits à chaque élection. Il suffit d’ailleurs d’observer le comportement et d’analyser la politique des élus locaux de l’UDF pour s’en convaincre. Si CHEVREAU, Maire d’Epinay sur Seine, ne soutient pas explicitement SARKOZY, d’autres à l’UDF, plus prudents sans doute, ont déjà franchi le pas avec SANTINI, DOUSTE BLAZY, BLANC et  la cohorte des ministrables et des obligés. Les politiques menées localement, elles, sont clairement de Droite, quel que soit le candidat soutenu.

 Il y a urgence à remettre tous ces démagogues à leur place : dans la minorité. Et si Monsieur BAYROU souhaite que des mesures sociales et des vraies réformes de Gauche soient adoptées à l’Assemblée nationale, il pourra toujours voter les propositions de loi du Gouvernement de Gauche nommé par Ségolène ROYAL.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article