Une République bien ordonnée

Publié le par Serge MERY

Qui est François Sauvadet ? Pas facile de trouver la réponse immédiatement. Pourtant, ce doit être un homme extrêmement important aux yeux de la gente policière de Seine- Saint-Denis.
En fait, ce monsieur est ministre de la fonction publique et il est venu, sans trop prévenir à l’avance, inaugurer jeudi midi, le restaurant du personnel de la préfecture.
Quelques syndicalistes l’ont appris en fin de matinée, et ont décidé, en tant que fonctionnaires de cette fonction publique, d’aller saluer le ministre en lui rappelant leurs revendications.
Lorsque je suis arrivé à midi sur le parvis de la préfecture où j’avais rendez-vous, j’ai immédiatement vu une quinzaine de quadragénaires, plutôt quinquagénaires passés pour certains, mais probablement très dangereux puisqu’ils étaient chassés et endigués par une centaine de policiers surarmés.
Face à la bonhommie des salariés, la panique semblait régner chez les policiers qui ne pouvaient tolérer qu’on vienne là, déranger par une présence visible, le geste inaugural de monsieur le ministre. Que venez-vous faire ? Dire bonjour au ministre ! Vous n’avez pas le droit. Et c’est la charge violente, stupide mais efficace des « gardiens de la paix ».
Résultat : deux leaders syndicaux durement interpellés, mis à terre, prenant des coups de matraque devant des femmes interloquées et se demandant encore quel danger elles pouvaient représenter avec leur petit drapeau syndical.
Les deux terroristes ont été emballés et relâchés huit heures après l’intervention des avocats, du président du conseil général dont le cabinet avait été témoin de cette scène incroyable et d’élus du département.
Le violeur de femmes, aperçu à Bobigny et dans d’autres villes, lui, court toujours.
Mais la police ne peut être partout. Vous en conviendrez. L’important est que le ministre n’ait pas été chiffonné par un groupe de porteurs de drapeaux et qu’il soit rentré dans son ministère avec l’idée du devoir accompli. Ouf !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Léon PORTRARD 15/10/2012 17:52


- Question : Et qui est le préfet de ce département de la Seine-Saint-Denis ?


- Réponse : Christian Lambert , dont le ministre ( socialiste ) de l' intérieur, Manuel Valls, a dit le 31 mai 2012 que " c'est un homme tout à fait exceptionnel qui a fait un travail de très
grande qualité " ( sic ! ) , dont la proximité avec Sarkozy et le sarkozysme était pourtant notoire et dont sa manière de gérér ses collaborateurs de la préfecture était probablement "
exemplaire " si l'on en juge par l'article paru dans l'édition du journal "Le Monde" datée du 14 février 2012.


  Chantons donc la gloire de ce grand personnage : http://www.youtube.com/watch?v=Z7hYERsApCU