FINANCES DES COMMUNES

Publié le par Serge MERY

La Dotation de Solidarité Urbaine (DSU) permet de corriger un peu les inégalités entre les communes. Cette péréquation aidant les collectivités ayant peu de ressources et beaucoup de dépenses est notamment basée sur le nombre de logements sociaux dans la commune.

Il est compréhensible que les budgets communaux soient plus souvent sollicités par les habitants de ces quartiers plutôt que par les habitants propriétaires. C’est rendre un peu d’égalité et de justice que de redistribuer un tout petit peu de bien-être aux plus défavorisés d’entre nous.

Pas pour ce gouvernement.

Dans sa réforme de la DSU, le gouvernement porte un terrible coup aux 80 communes de banlieue dont les budgets sont déjà mis en péril par la crise économique et qui n’ont bien souvent aucune marge de manœuvre par l’impôt.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fulminator 20/11/2008 12:53

suite D'autant que ce qui est construit est souvent détruit. On ne peut que le constater. Les milliards injectés dans les banlieues n'ont pas résolu leur problème. Les jeunes des cités ne demandent qu'un travail et les politiques depuis plus de 30 ans sont incapables de leur en donner stable.Les Français doivent comprendre qu'en plus ce n'est pas leur rôle. Le rôle de l'etat et des collectivités est de favoriser les conditions du développement économique, mais surtout pas de se mêler de créer des emplois, car ils ne savent pas faire.Ce qu'il faut c'est libérer l'esprit d'entreprise en France de la technocratie et de la bureaucratie.

fulminator 17/11/2008 09:35

Les propirétaires en ont assez d'être des vaches à lait et que l'on donne toujours aux mêmes.