Ces fainéants de Français

Publié le par Serge MERY

« La France ne travaille pas assez ! ».

C’est le message chaque jour asséné par les plus hautes autorités de l’Etat. Peu de journalistes osent démonter ces arguments qui ne reposent sur rien de fiable, si non une impression. Mais, en matière économique, il est plus raisonnable de regarder ce qui est concret et notamment comparer les résultats des pays qui nous entourent. Ouvrons les yeux : la France travaille en moyenne 38 heures par semaine (41 heures de moyenne hebdomadaire en comptant les heures supplémentaires réellement effectuées) alors que la moyenne européenne est de 37,9 heures. Nous travaillons donc un tout petit peu plus que la moyenne européenne. Pas de quoi nous montrer du doigt ou nous flageller nous-mêmes.
Mais ce qui est le plus révélateur du langage mensonger, c’est que ce sont les pays qui « travaillent le moins », Allemagne, Pays-Bas, Danemark…qui sont les plus avancés et les plus performants économiquement. Là où nos amis Polonais, Bulgares ou Tchèques travaillent 200 à 225 heures par an de plus que nous, le produit intérieur brut par habitant est le plus faible. Révélation !
Et là, ce sont des faits relevés par le très officiel office des communautés européennes. Voila, il ne suffit pas de répéter chaque jour un mensonge pour qu’il devienne une vérité, encore faut-il des voix pour le dénoncer. Je m’y essaie à mon niveau.

Commenter cet article

Anti fulminator il ya plus à lire et il faut réfléchir... ce que ne fait pas fulminator ! 29/06/2008 11:01

L’article 15-1 du projet a de quoi mettre en colère la France salariée entière : il vise toutes les clauses concernant les heures supplémentaires, elles devront être renégociées d’ici au 1er janvier 2010 de façon à supprimer les majorations et les repos compensateurs qui leur sont afférents. Pareil pour l’article 16 (nouvel article L 3128-38) : la durée du travail de tout salarié peut être fixée sans accord collectif préalable par une convention individuelle de forfait en heures, sur la semaine ou le mois.Les employeurs pourront ainsi ne plus payer les majorations des heures supplémentaires, la durée pourra être supérieure à 1607 h c’est à dire inclure les ex-heures supplémentaires. L’obligation de comptabiliser les heures sera supprimée, ainsi que les limites journalières et hebdomadaires. Cette obligation de travailler plus se fera à salaire constant. Le nombre maximum de 218 jours pourra être dépassé, c’est-à-dire qu’il pourra être atteint 365 jours, moins 52 dimanches, 8 jours fériés, 5 semaines de congés payés, soit 275 jours sans enfreindre le droit du travail... Il sera possible de travailler 53 jours de plus sans hausse de salaire... Les clauses de garantie des articles L3121-42 à 44 + L 3121-51) seront supprimées. Il y aura suppression de la justification économique de l’annualisation, des limites de 10 h et de 48 h, des programmations préalables dans un calendrier à l’année des périodes hautes et basses (article 17). On revient au 19e siècle du point de vue des horaires et des soumissions des salariés à ceux ci.Le premier et plus important point c’est que cela se fera avec recul des salaires : alors que la France n’a jamais été aussi riche, l’attaque contre les 35 h est une attaque contre les salaires ! Le “président du pouvoir d’achat” veut baisser le pouvoir d’achat de millions de salariés !Travailler plus, gagner moins.

fulminator 23/06/2008 11:48

Oui les fonctionnaires ne travaillent pas assez : 22 % d'absentéisme de plus que dans le privé, pauses café qui s'éternisent etc.