Remerciements

Publié le par Serge MERY

Les élections cantonales sont terminées et il est temps de tirer les conséquences de leur résultat sur Epinay-sur-Seine.
Je veux tout d’abord remercier celles et ceux qui m’ont aidé pendant ces quelques mois qui ont été intenses :
1) Les électrices et électeurs qui nous ont fait confiance
2) les donateurs nombreux et généreux qui nous ont permis de livrer aux électrices et électeurs 12 documents différents pour expliquer bilan, propositions, enjeux et
environnement politique national de cette élection.
3) Les militants d’Epinay et des autres villes qui ont consacré du temps pour aider
4) Ma suppléante, Chrystelle qui a découvert la difficulté d’une campagne électorale.
Les résultats ne sont pas à la hauteur de nos attentes, même si nous savions que notre concurrent avait un énorme avantage avec son mandat de maire largement élu
aux élections municipales.
La gauche avec 37,28% fait un peu mieux qu’aux dernières élections locales où elle n’avait réuni que 32,77% des suffrages.
Dans ce contexte de très forte abstention (moins de 33% des électeurs se sont exprimés), c’est finalement encourageant et je suis convaincu que notre ville reste de gauche.
Je mesure les difficultés pour l’avenir mais j’ai confiance et je reste disponible pour les futurs affrontements entre la gauche et la droite.
Je suis persuadé que les victoires sont à notre portée si nous savons nous rassembler dans l’union de toutes les forces. Elles sont nécessaires pour continuer à servir
notre ville. Elles sont utiles pour porter les valeurs de laïcité, de solidarité et d’égalité attendues par nos concitoyens.
Je vous remercie et vous dit à bientôt.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BOUTIN Rodolphe 02/04/2011 09:32



A l'attention de madame Odette T.


Peut-être que vous n'avez pas remarqué que pendant la campagne la section locale du PS soutenait Serge Méry. D'ailleurs dans les
tracts on peut voir un appel à voter du conseiller régional (qui est le secrétaire de la section), du logo du Parti Socialiste, Europe Ecologie, PRG, MRC, MGC.


Alors insinuer, dire, que le PS local ne l'a pas soutenu est totalement faux.


Sur le sujet de l’abstention :


Relisez les remerciements de Serge Méry et vous vous apercevrez que c’est lui qui fait la comparaison entre les municipales de
2008 et les cantonales de 2011.


Et pour finir,


Je constate madame, que vous êtes forte dans les soustractions, mais pas très bonne en lecture. Toutefois,  cela n’est pas une raison pour m’insulter de « con » ou de « navet ».


Rodolphe Boutin



serge Méry 02/04/2011 03:18



je souhaite que les propos échangés sur ce blog soient décents et ne m'obligent pas à être alerté quand des paroles peuvent être blessantes. Je ne veux pas censurer, mais je ne veux pas non plus
que les adversaires de la gauche s'emparent de vos échanges pour nous nuire. Merci de vous tenir à cette règle et amitiés. Serge Méry



Odette T. 02/04/2011 00:44



En première réaction, l'on pourrait dire : "mais quel con, ce Rodolphe BOUTIN".


Mais, puisque ces commentaires sont publics et que Serge MERY a pour habitude de laisser l'expression exister, même quand elle
est mal honnête, je vais tenter de répondre scrupuleusement.


Monsieur BOUTIN, "un camarade» du PS local n'a pas bien compris l'origine de l'abstention. Aucun commentateur politique un peu
sérieux ne peut l'attribuer à Serge MERY. L'abstention est nationale et plus cruelle en Seine-Saint-Denis qu'ailleurs. Les taux de plus de 65 % sont courants dans presque tous les cantons du
département. On peut difficilement écrire que Serge MERY en serait responsable. Il serait plus intelligent de comprendre l'attitude des électeurs de gauche qui ont bien des raisons de ne pas
avoir été voté en mars.


De plus,  oser comparer des taux portant sur des bases extrêmement différentes ferait frémir d'horreur n'importe quel prof
de math (67 - 44 = 23). C'est comme écrire 67 cerises - 44 pastèques = 23 navets. En l'occurrence, le navet s'appelle Rodolphe BOUTIN.


Merci encore d'écrire que Monsieur TRIGANCE est le seul à avoir réuni toute la gauche. Nous avions compris que le PS local, au
contraire de Madame AUBRY et Monsieur BARTOLONE, ne soutenait pas Serge MERY et que le PC, qui avait une rancœur départementale, ne le soutenait pas plus.


Dans ces conditions, abstention massive des électeurs de gauche et opposition des appareils politique de la gauche locale, le
résultat de Serge MERY est inespéré et il est vrai bien meilleur que celui des dernières municipales.


Mais Monsieur BOUTIN, qui est un lecteur assidu du blog de Serge MERY puisqu'il réagit à peine 2 heures après la parution d'un
article, n'est sans doute pas formaté intellectuellement cela.


Avec des BOUTIN, CHEVREAU peut dormir sur ses 2 oreilles.


Odette T.



Jacques GOLDBERG 01/04/2011 14:30



A l'heure où la gauche devrait se rassembler pour faire face aux échéances futures, à Epinay,  je trouve déplacé le message vindicatif et plein de ranceur précédent qui n'a pour objet
que de raviver les divisions passées. Serge a porté avec courage ce combat qui était difficile, pour autant que je sache, avec le soutien du Parti Socialiste, et son message est un
témoignage d'apaisement et d'encouragements pour l'avenir. Personnellement je salue son combat et sa détermination. N'oublions pas quelles ont été les raisons de départ et les choix
absurdes qui ont permi à la droite d'emporter les élections municipales. Jacques Goldberg



BOUTIN Rodolphe 01/04/2011 13:24



Quand on veut jouer avec les chiffres il faut faire très attention. Puisque tu aimes les pourcentages : pour exemple de
comparaison sur les % entre les votants des municipales et des cantonales :


Yannick TRIGANCE fait 65.80 % de mieux que toi Monsieur Serge Mery alors qu'à Epinay il y a eu 466 nouveaux inscrits en
2011.


En 2008, l'abstention aux municipales était de 44.1 %, en 2011 l'abstention aux cantonales était de 67 % soit un peu moins de
23% de différence. On peut donc dire trois choses :


La première, c'est que Yannick TRIGANCE  pulvérise le score par rapport à toi Serge
Méry, la seconde c'est que l'abstention envers ton nom est plus forte (alors on me dira que je fais de la démagogie, car aux municipales on vote pour une liste. A cela je répondrai :
certainement pas et les chiffres parlent. D’ailleurs, je défis quiquonque de me donner le nom (de mémoire, bien sûr, car les archives existent) du n°13 de la liste, la troisième est que Yannick
TRIGANCE  est le seul à avoir réunis toute la gauche.


A bon entendeur


Rodolphe Boutin