Lettre ouverte au Maire d’Epinay

Publié le par Serge MERY

Monsieur le Maire,

Les articles L52-1 et L 52-8 du code électoral interdisent l’organisation d’une campagne de promotion publicitaire à compter du 1er septembre 2010 pour les élections cantonales de mars 2011. Un maire doit éviter toute action qui pourrait être assimilée à de la promotion de ses actions car aucune campagne de promotion des réalisations d’une collectivité n’est autorisée.

Le strict respect des limitations imposées par le code électoral interdit les innovations dans les publications et les événements. Les manifestations nouvelles sont à proscrire. Les bulletins municipaux doivent se limiter aux principales réalisations et ne pas énumérer des listes de projets que la municipalité entend réaliser. (Conseil d’Etat du 19 mai 2009).

Ces textes ont pour objet de limiter la disproportion des chances électorales et d’établir une certaine égalité devant les électeurs.

J’ai déjà été obligé en décembre dernier d’intervenir pour faire arrêter l’utilisation de personnels dans des réunions publiques que vous présidiez en période expressément visée par les textes.

J’ai constaté avec surprise le contenu de votre cérémonie de vœux du 13 janvier qui s’apparentait plus à une grosse opération de propagande électorale, alors que le Conseil général a supprimé sa propre cérémonie qui coûtait plus de 900 000 €.

J’ai observé la préparation et la tenue du lancement de l’agenda 21 au cours de la manifestation du 26 janvier, à deux mois du scrutin. Envoi massif d’invitations, affichages 120X160 dans toute la ville, apposition de calicots, présentation d’un montage photos, d’une enquête pendant cette réunion que vous avez entièrement présidée jusqu’au buffet servi par plusieurs employés communaux.

J’ai lu avec surprise votre dernière édition du journal de la commune (N°105 daté de février) contenant un dossier de six pages, avec votre interview et votre photo, présentant des projets et investissements dans les deux années à venir.

Toutes ces actions sont illégales au regard du code électoral et entacheraient la régularité du scrutin cantonal de mars si vous étiez candidat à cette élection.

La question qui se pose est : êtes-vous candidat ? Alors que vous écriviez, il y a quelques mois « je veux être un maire à plein temps ». Sachant que vous êtes également 3ème vice-président de Plaine Commune, comment comptez-vous faire face à une troisième charge d’élu ?

Monsieur le maire, votre grande proximité avec le pouvoir ne vous exonère pas du respect de la Loi et des Décrets qui régissent notre société.

Je vous informe donc que je saisirais la Commission Nationale des Comptes de Campagne et déposerais éventuellement un recours au Tribunal administratif pour violation des règles électorales.

Je vous prie de croire, Monsieur le Maire, en l’expression de mes salutations les meilleures.

Serge Méry

Conseiller général d’Epinay-sur-Seine

AFCE Serge Méry 05 rue des Acacias  93800  Epinay-sur-Seine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mahamoud 14/02/2011 20:13


Monsieur Mery, permettez-moi de vous dire que vous n'êtes qu'un comique ! Aller Tager son nom sur les trottoirs de la ville d'epinay, c'est vraiment pitoyable ! En plus sans aucun intérêt !
Habitant le quartier d'orgemont, vous avez faillit déclencher une émeute ! Tous les jeunes se demandaient qui avait fait ces tags (obélisque, gare d'epinay), ils pensaient que s'était une bande
d'une ville voisine qui était venu empiéter leur territoire ! Franchement, vous n'êtes vraiment pas malin, et vous n'allez sûrement pas améliorer votre popularité ! Tous les habitants d'orgemont
souhaiteraient avoir une lettre d'excuse pour ce que vous venez de faire, sinon, il se pourrait bien qu'il y ait des tags vous insultant lors des prochaines élection, si ce n'est avant.
Cordialement, Mahamoud