Laïcité

Publié le par Serge MERY

J’ai déjà eu l’occasion dans des journaux de campagne électorale de donner ma position sur la laïcité et le respect de la loi de 1905.

Devant les interrogations persistantes d’un certain nombre de nos concitoyens, je me permets de revenir sur ce sujet qui est l’un des plus importants pour notre vie en société.

Je rappelle que, pour moi, la laïcité concerne chacune et chacun d’entre nous et reste le patrimoine de tous. Ce n’est surement pas qu’une question religieuse comme certains voudraient le faire croire.

La laïcité est le respect de la liberté de conscience. C’est pourquoi j’ai essayé de dire avec force mon souhait de voir une séparation entre les affaires religieuses et les affaires publiques (Etat, commune, etc…). Un élu de la République doit éviter les confusions avec les courants spirituels et philosophiques de notre société. Le récent débat sur la laïcité et la place de l’islam était de cette confusion. L’élu, et qui plus est l’Etat, doit faire respecter les lois. Pas plus ni moins.

C’est aux croyants d’organiser leurs cultes dans le respect de l’ensemble de la société française et de notre Constitution.

La loi de 1905 a permis depuis plus d’un siècle, la paix, l’écoute et le respect entre les différentes religions et l’Etat. Elle a autorisé l’égalité entre les uns et les autres. Elle garantit un Etat neutre qui laisse le droit à chacun de croire ou de ne pas croire.

La loi de 1905 est un outil indispensable de la laïcité qui conditionne pour une large part la démocratie.

Commenter cet article