Putain 100 jours !

Publié le par Serge MERY

Allez ! J’y reviens. J’ai fini l’année scolaire et politique sur la question du service minimum. Elle reste posée, et avec elle toutes les autres, que Nicolas Sarkozy avait promis de « régler ».

Voilà ses 100 jours écoulés. 100 jours, 100 discours. Des débauchages à la pelle, des déplacements et des promesses en pagaille, des cadeaux fiscaux aux plus riches et puis… rien ! Car la croissance n’est pas revenue (au contraire) et c’est tout sauf une surprise. Car la rentrée est difficile pour des enseignants auxquels le Président promet – aujourd’hui même – dans sa lettre déclamée – du respect, mais qu’il ne souhaite pas remplacer au-delà de deux sur trois (ou moins, ça dépend du Ministre interrogé) et pour l’ensemble des ménages qui, sortis d’un été pluvieux, entrent en période de doute sur les questions essentielles que sont l’emploi, l’éducation, le pouvoir d’achat, etc.

Comme chaque année, j’ai participé à l’Université d’été du parti socialiste à La Rochelle la semaine dernière. Un moment agréable et intéressant. Plus que d’habitude puisqu’il a été beaucoup question de fond. Je cite François HOLLANDE (en forme) « La question du pouvoir d’achat qui est la première préoccupation des Français en cette période. Devant le Medef, il (Nicolas SARKOZY) martèle que c’est se « moquer du monde que de dire qu’il n’y a pas de problème du pouvoir d’achat ». Diable ! On attend le plan, les dispositifs, les mesures ! Et, le lendemain, nous en prenons connaissance : Nicolas Sarkozy est venu dans un hypermarché à Bois d’Arcy pour, par sa seule présence aux caisses, lutter contre la hausse des prix. Il fallait y penser. Bientôt, avec cette méthode, il viendra à l’ANPE pour réduire le chômage et dans une agence immobilière pour baisser les loyers ! ».

François HOLLANDE manie l’humour avec agilité. Tout le monde sait cela. Ce qu’il a dit dimanche dernier en clôture de l’Université d’été des socialistes est en outre tristement réel. Cela fait maintenant 100 jours que le Président se moque de nous. Un Président dont la seule mesure concrète (et fiscale) aura été pour l’instant de creuser les déficits, provoquer les fonctionnaires et débaucher quelques peoples du parti socialiste.

La prochaine fois, j’essaierai de vanter les mérites d’un vélib’ à l’échelle régionale. A mon avis, ça pourrait fonctionner. Comme ce que Bertrand DELANOE et Jean- Paul HUCHON font à Paris et en région Ile de France depuis déjà quelques années. Mine de rien.

Commenter cet article

Ben 07/02/2008 20:36

Putain, y'a personne... ça doit être fermé !!

Ben 06/02/2008 22:37

Y'a quelqu'un ?? !!

Ben 05/02/2008 22:53

Au bout de 6 mois de non activité sur un blog, on peut le considérer comme mort ou pas ? Attention, plus que 2 jours !