Fillon réinstaure l’impôt sur les pauvres

Publié le par Serge MERY

A regarder de près et dans son ensemble la batterie de mesures fiscales que Fillon s’apprête à mettre en œuvre, on constate deux pistes nettes quant aux objectifs du Premier ministre :

1 - aider les propriétaires à payer moins d’impôts (les pauvres eux ne peuvent de toute façon pas accéder à l’emprunt pour l’acquisition de leur habitat et ne sont donc en rien concernés) ;

2 - augmenter de 2 à 3 points la TVA pour financer les 15 milliards (minimum) que coûteront ces mesures.

Je ne vais pas me livrer ici à un cours magistral d’économie. Mais puisque les hausses d’impôts ne sont pas à l’ordre du jour, cette hausse de TVA de 2 à 3 points est inéluctable.

Ainsi, ces baisses importantes de fiscalité pour les plus favorisés seront directement financées par la consommation des pauvres qui paieront plus cher l’ensemble des productions soumises à TVA.  Ainsi, ami patron, votre ouvrier financera votre maison. Il fallait y penser ! Concernant les hausses de TVA, l’Allemagne l’a fait me direz-vous ! Oui. Sauf qu’en Allemagne, le salaire moyen des ouvriers est nettement supérieur à celui des Français. Que ces hausses ont servi le désendettement du pays, pas la baisse des impôts des propriétaires et que, au final, ce désendettement allemand a permis une croissance d’avantage soutenue que la notre qui agit mieux en faveur de l’emploi et des salaires.

Ce n’est pas l’état de grâce. C’est l’état de gruge.

Il parait que Johnny va revenir. Citoyens : Gare à la TVA sur ses disques !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article