Se souvenir et continuer de lutter !

Publié le par Etienne Mercier

Le 10 mai, en fin de matinée, je me suis rendu Gare du Nord à la commémoration de l’esclavage en tant que crime contre l’Humanité. A l’invitation de l’Association de

l’Amicale des Antillais d’Epinay-sur-Seine, de son Président Jocelyn OBERTAN et de Jean-Luc NIJEAN du Collectif Dom-Tom. Il est des moments utiles, républicains, où se souvenir est

constitutif des combats futurs. Pour l’égalité, la justice, la culture, l’identité nationale forte et riche de nos diversités et de l’unicité de notre Histoire.L’esclavage n’a pas disparu. Les frontières de l’Europe comptent encore nombre de laissés pour compte… noirs africains notamment.  Les inégalités réelles sur notre territoire (accès au logement, aux loisirs, à l’emploi) sont encore fortes. Et les manuels scolaires ne recensent pas encore cette part importante de notre histoire.

Le 10 mai est une grande date. Celle de notre mémoire et des luttes actuelles et futures contre toutes les inégalités et les crimes contre l’Humanité.

Commenter cet article