Nouvel échec pour Hervé Chevreau !

Publié le par Etienne Mercier

L’UDF de monsieur CHEVREAU fait moins bien à Epinay (18,34%) que son candidat dans la région (20%) ou au niveau national. J’y vois là le signe d’un net isolement du Maire, malgré les déclarations prétentieuses de celui-ci et malgré l’utilisation éhontée des moyens de communication de la mairie depuis six ans.

Sarkozy, démagogue et flirtant dangereusement avec le discours lepéniste, fait « ses voix » (et celles du Front National aussi). Je salue au passage l’imposteur ! Afficher un score de 24,1% à Epinay avec un bilan aussi calamiteux, notamment en matière de sécurité, cela relève d’un magistral tour de magie !

La question est donc : est-ce gagnable pour Ségolène ROYAL ?

Et avant d’y répondre, il faut souligner l’excellent score de la candidate socialiste : plus de 25,8 % en France et 39% dans notre ville : c’est une performance. Là où le bas blesse, c’est au niveau du « réservoir » de voix, frappé par une sécheresse historique due au réflexe du vote utile et à la peur des Français de se voir privés d’un débat Gauche – Droite au second tour, porteur de clarification et garant de la démocratie Française , quoi qu’on pense par ailleurs de l’usure de la Vème République. Mais , Sarko, l’illusionniste n’a pas non plus de réservoir assuré !

Alors, peut-elle gagner ? La réponse, à la seule lecture arithmétique des résultats, est : non. Evidemment.

Sauf que c’est une nouvelle élection qui commence et que Bayrou, comme postulant tout au moins, a fini de fausser le jeu.

Le « vrai » débat aura donc lieu avec ses incertitudes et, pour nous, femmes et hommes de Gauche, l’espoir de changer la donne et les choses rapidement.

Je ne sais si la victoire est au bout. Mais je n’ai pas changé d’avis : elle est plus que jamais nécessaire. Alors, l’heure est à la mobilisation et surement pas aux doutes.

La population d’Epinay sur Seine a besoin de la victoire de Ségolène. Il faut la lui offrir.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

seb 19/03/2008 17:38

Méry n'ira pas à la mairie d'épinay... le Ps étant largement battu au pemier tour. Au moins cela évitera t il le cumul de mandat à monsieur Leroux qui était à la fois député et conseiller municipal antérieurement.