ROULER A 574,8 KM / H

Publié le par Etienne Mercier

Les médias ont retransmis largement l'exploit du TGV roulant à une vitesse jamais égalée dans le monde.

J'avais déjà volé à 3000 km/h sur le Concorde de François Mitterrand, mais la sensation de vitesse (supersonique) n'était guère perceptible. Rouler à plus de 500 km/h dans une rame bourrée d'appareils qui analysent 580 points de mesure en permanence et voir le paysage défiler, c'est autre chose. On vit un moment extraordinaire en étant l'un des rares privilégiés à rouler dans le train le plus rapide du monde. Qu'une machine puisse accomplir un tel exploit nous rend indéniablement fier d'être français sans être obligés de nous draper dans l'étendard tricolore. Notre pays est souvent génial et je remercie les entreprises françaises Alstom, RFF  et la SNCF de ce cadeau grandiose. Nous sommes l'élite ferroviaire mondiale. C'est quand même "agréable".

Bien entendu, le TGV Est qui sera en service dès le 10 juin, ne roulera pas à ces vitesses mais il reliera Strasbourg à Paris en 2h20. Et je me félicite d'avoir été l'un des signataires, avec Jean Claude Gayssot , de la convention de financement qui engageait mon budget pour 100 millions d'euros. Ainsi, la Région Ile de France partage un peu du succès de cette excellence française de la très grande vitesse ferroviaire.

Avec mon ami Maurice BENASSAYAG (ALSTOM), ancien Conseiller de François MITTERRAND, Conseiller d'Etat. Vif, intelligent et doté d'un solide sens de l'humour. Sa compagnie est  un plaisir, ses conseils toujours avisés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article