Alerte à Antony

Publié le par Serge MERY

55O chambres de la résidence universitaire d’Antony ont été vidées de leurs occupants pour réaliser des travaux. L’UNEF, syndicat étudiant, s’inquiète car ces travaux n’apparaissent dans aucun document d’investissement pour 2009.

Cette évacuation ressemble fort à celle qui était intervenue sur un autre bâtiment de la résidence qui finalement avait été détruit. Le sort de ces 550 chambres sera-t-il le même ?

On peut s’interroger lorsque l’Etat accepte de transférer la propriété de la cité à la communauté d’agglomération  contre l’avis des comités régionaux et nationaux des œuvres universitaires.

Il y a danger quand on connaît la pression des promoteurs immobiliers soutenus par Patrick Devedjian, ancien maire d’Antony, président du conseil général et ministre.

On peut aussi se demander ce que fait Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur, pour préserver le logement étudiant ? Il serait temps pour elle de prendre ses responsabilités et d’apporter les financements nécessaires à la réhabilitation. Pour le moment, seule la région Ile de France a mobilisé 2 millions d’€, alors que ce n’est pas sa compétence. Malgré les efforts de la région, nous manquons encore cruellement de logements pour étudiants en Ile de France.
On attend de Valérie Pécresse un engagement immédiat pour sauvegarder la cité universitaire d’Antony, et pour développer une aide à la construction de résidences neuves.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article