Rentrée du PS à La Rochelle

Publié le par Serge MERY

Comme chaque année depuis 14 ou 15 ans je me suis rendu aux universités des élus et du parti socialiste à La Rochelle.

Cela me donne l’occasion de retrouver dans un cadre détendu bon nombre de copains et copines, d’intervenir sur divers sujets et surtout d’écouter les ressentis de mes amis. C’est une bonne façon de se replonger dans l’activité car on aborde dans de multiples ateliers, tous les sujets de la vie quotidienne de nos concitoyens ainsi que les grandes questions nationales ou internationales. La sécurité, la justice, l’Europe, l’écologie, la croissance, l’école, la gestion des collectivités, les crises de notre société, la souffrance et la révolte de beaucoup de français… d’innombrables sujets sont examinés par des centaines de responsables et de militant(e)s politiques.

Si, comme tous les ans des affinités se révèlent entre des personnalités, si des déjeuners ou des rencontres sont organisés au vu de tous et sans mystère, tout cela me semble plutôt sain entre adhérents d’un même parti cherchant la meilleure réponse aux problèmes de nos concitoyens, la meilleure convergence des idées.

La proximité du congrès de Reims en novembre, qui aura pour tâche de fixer la ligne du parti pour les prochaines années, oblige même à ces discussions. Que dirait-on d’un parti sans débat, donc sans idées ? C’est justement la tradition du PS que d’échanger, débattre, chercher la bonne solution, discuter dans un cadre démocratique en respectant l’interlocuteur.
Que la presse s’en étonne encore à de quoi étonner !

Commenter cet article