Elèves en difficulté : élèves sacrifiés

Publié le par Serge MERY

Pour le gouvernement les aides spécialisées de l’Education nationale pour les élèves qui rencontrent des difficultés à l’école ne sont plus nécessaires !
Les rééducateurs de Seine Saint Denis sont inquiets pour l’avenir des réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED).
L’équipe « RASED » intervient avec des psychologues, des enseignants spécialisés et met en œuvre des actions de prévention et de remédiation en liaison avec les enseignants et les parents.
Ces enfants qui sont instables, inhibés, agressifs, dans le refus de l’école… se voient proposer des pratiques de création, d’échange, de communication.. pour devenir des élèves.
Ainsi, on combat l’échec, la marginalisation et l’exclusion.
Avec les psychologues, les conseillers pédagogiques, les associations de parents d’élèves, les rééducateurs, les orthophonistes, les syndicats d’enseignants, je demande le maintien et le renforcement du dispositif « RASED ».

Commenter cet article

fulminator 16/04/2008 10:25

Madame,Je parlai de 30 000 enseignants et je crois, si ma mémoire est bonne qu'il y en a, plus d'un million !

ALEXELINE Jean Louis 15/04/2008 11:14

À Fulminator je suis parent d'élève et je peux vous confirmer que les enseignants enseignent bien et même très bien, malgré des conditions de travail que le gouvernement continu de dégrader jour après jour (suppressions de postes, etc.…) Heureusement qu’il reste encore des enseignants qui ont le courage de s’investirent dans le syndicalisme pour dénoncer et organiser une riposte. Certains enseignants sont grévistes mais assurent quand même leurs cours.  Il est très facile de se cacher derrière un « pseudo de bande dessinée » et de lancer une petite phase assassine et caricaturale contre les profs…

Fulminator 15/04/2008 09:08

Qu'on mette les 30 000 enseignants qui font tout sauf d'enseigner (décharge syndicale etc.) au travail !!!!!!